Logo librairie Ecrivain Public

La nature exposée ***

la-nature-exposéeErri De Luca nous fait entendre un autre de ses doubles, montagnard piémontais solitaire, vivant de ses souvenirs et de ceux qu'il taille pour les touristes tantôt dans une bûche, tantôt dans un caillou.  La nuit, il fait passer des migrants de l'autre côté de la frontière.  Et leur rend le prix de leur passage.  C'est son secret.  Percé à jour, il passe lui-même la montagne et doit trouver de quoi vivre : ce sera restaurer un christ en croix, pour l'église de la côte où il s'attarde.  Et plus exactement ôter le drap ajouté pudiquement, jadis, au corps du supplicié.  Lui rendre "sa nature".  Une quête commence, sensible, intelligente, subversive.  Du grand art. 

Livre papier

Livre numérique

Heurs et malheurs du sous-majordome Minor **

heurs-et-maheurs-du-sous-majordomeLucien Minor, dit Lucy, n'extériorise pas ses sentiments.  Quand son père meurt, il accepte un emploi de domestique à l'autre bout du pays et croise sur la route l'homme à qui sa mère a déjà loué sa chambre.  Tant pis.  Dans le train où il a dormi sa bourse a disparu, tant pis. Le château qu'il rejoint est délabré, ses collègues résignés, son employeur désargenté, absent, voire fou : tant pis.  Au village voisin il reconnaît les voleurs qui l'ont détroussé.  Ils l'accueillent gentiment, mais ne le remboursent pas.  Klara vit avec eux.  Elle est belle, et son coeur bat pour un autre.  Tant pis ?

Un conte étrange et décalé, grinçant et mystérieux, intemporel et attachant. 

Livre papier

Livre numérique

Les animaux

Bill Reed a repris le refuge pour animaux blessés et invalides que son oncle a créé en pleine forêt. Il soigne loups, grizzli, faons, porcs-épics, chouettes, puma, etc., dont les blessures ont bien souvent été provoquées par l'homme. Il se bat contre le nouveau responsable de Chasse et Pêche, sourcilleux quant à la loi, et qui menace son projet. Il aime Grâce, la vétérinaire, qu'il envisage d'épouser. Il semble avoir trouvé un bel équilibre, jusqu'à ce que son passé le rattrape en la personne de Rick, un ami d'enfance. Bill s'appelle en réalité Nathaniel (Nat) et a pris le prénom de son frère mort afin de se reconstruire sur de nouvelles bases. Il a fui une vie d'obsession du jeu et de pertes conséquentes, de prêts usuriers impossibles à rembourser. Il a fui Rick qu'il a trahi, bien malgré lui, le soir du vol d'un coffre-fort, la solution à tous ses ennuis. Rick qui a passé douze ans en prison et qui réclame vengeance.

Un excellent roman aux images très réussies et marquantes que je rapproche de ceux de Jim Harrison, de T.C. Boyle, encore de Richard Ford. Un roman de l'ordinaire, du tragique raconté d'une façon qui ne l'est pas, l'exploration de la vie réelle à l'aune de nos désirs, de nos pertes, de nos désarrois. Un roman de la rédemption, de l'acceptation de nos manques et de l'indulgence envers soi-même. Un roman nature, la collision du monde humain et du monde animal, la beauté de ce dernier, certes sauvage mais dénué de fourberie. Et le fabuleux lien sacré que nous pouvons entretenir avec lui pourvu que nous y soyons sensibles.

Version papier

 

Version numérique

L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir

Rosa Montero a écrit ce beau livre sur le deuil à la suite du décès de son époux. Elle met des mots sur un évènement difficile à décrire, elle parle avec justesse et profondeur de l'incapacité à penser et admettre la mort de l'être aimé, de la souffrance si aigüe qu'elle s'apparente à la folie et de l'apaisement apporté par l'écriture. Elle met sa perte en parallèle avec celle de Marie Curie qui a connu cette même insoutenable douleur et raconte comment elles se sont reconstruites.

"Je parle de cette douleur tellement grande qu'elle ne semble même pas naître à l'intérieur de vous, c'est plutôt comme si vous aviez été enseveli par une avalanche. Voilà comment vous vous trouvez. Tellement enterré sous des tonnes de tristesse rocheuse que vous ne pouvez même pas parler. Vous êtes sûr et certain que personne ne va vous entendre." p.23

 

Version papier

Valet de Pique

Andrew J.Rush est un auteur à succès. Il a 53 ans, possède une belle maison à Harbourton, dans le New-Jersey campagnard. Il vit un bonheur sans nuage avec Irina. Il écrit, sous son nom, des romans à suspense pimenté d'une touche de macabre, sous un pseudonyme, des romans violents et nauséeux qui ont trouvé leur public. Sa petit vie parfaite va commencer à s'effriter le jour où il reçoit une assignation à comparaître pour plagiat.

Tout le talent de Joyce Carol Oates dans ce roman intrigant et sombre qui pose la question de la culpabilité et des ses fatales conséquences.

 

 

Version papier

 

Version numérique