Logo librairie Ecrivain Public

L'endroit le plus dangereux du monde

Mill Valley, en Californie, région paradisiaque et huppée, est la scène d'un drame : Tristan Bloch, 13 ans, garçon secret, intelligent et solitaire, moqué sur Facebook parce qu'il a osé déclarer son amour à Callista, l'une des filles les plus populaires du lycée, se suicide. Quatre ans plus tard, Molly Nicoll, fraîche enseignante idéaliste et motivée, devient le professeur des adolescents à l'origine de la tragédie. Comment ont-ils grandi, entre insouciance et culpabilité ? L'envie de Molly de les protéger et de les guider aura-t-elle une influence sur leur vision du monde ?

Un premier roman captivant et juste, au parfum du "Cercle des poètes disparus", un petit théâtre de la cruauté adolescente, un reflet de notre société où, de plus en plus, la vie personnelle se définit à travers les réseaux sociaux.

Version papier

 

Version numérique

Une mère

Nous sommes à Barcelone, un soir de Saint-Sylvestre. Amalia, 65 ans, a enfin réussi à réunir sa famille pour ce passage à l'An nouveau. Sont présents Fernando, son unique fils, qui, depuis sa rupture avec son compagnon, évite la vie et les sentiments; Silvia, son aînée, meurtrie de ne pouvoir être mère; Emma qui, après une tragédie, a trouvé un équilibre; Eduardo, son frère, fantasque et souffrant de solitude.

"Bon sang, comment est-il possible que nous arrivions encore à nous entendre alors que chacun est un monde à lui tout seul, différent de l'autre et qui fonctionne en parallèle ?" p.86


Amalia, maladroite et excessive quand il s'agit d'elle-même, se révèle intuitive et perspicace pour débusquer, chez les personnes aimées, les douleurs tues et aplanir les tensions.

Une comédie aux tons nuancés, entre Woody Allen et Almodóvar. Il y a là tous les ingrédients de la vie : la tendresse, la fantaisie, la mélancolie, la tristesse, l'amour ... tout ce qui constitue les faces A et B des êtres.

"On ne peut pas trouver la paix en évitant la vie" in le film "The Hours"

Version papier

 

Version numérique

La formule du succès **

la-formule-du-succèsZoé a demandé à son papa de lui offrir un piano.  Elle s'imagine déjà concertiste.  Or elle doit se contenter d'un orgue électronique en plastique rose !  Mortifiée, elle s'obstine et tire bientôt de son Perfectone D-60 des versions passables de nombreux génériques de séries télé.  Histoire de concourir pour le Concert-O-Rama annuel organisé par Perfectone.  Encore faut-il convaincre son agoraphobe de père de l'y emmener.

Le portrait tout en finesse d'un petit copain autant épris des parents bienveillants de Zoé qu'admiratif de sa combativité complète le livre avec bonheur.

Livre papier

Fin de ronde

 

La couverture représente des poissons nageant dans une eau couleur sangStephen King clôt ici avec brio son incursion dans la littérature policière, entamée avec Mr Mercedes et poursuivie avec Carnets Noirs. Nous retrouvons Bill Hodges et Holly Gibney qui, à la tête de leur agence de détective privé, sont amenés à enquêter sur un meurtre-suicide suspect, en lien avec le massacre du City Center, qui s’était produit au début du premier tome.

Leurs investigations les ramènent à Mr Mercedes, alias Brady Hartsfield, depuis 5 ans résident supposé permanent et végétatif à la Clinique des Lésions Cérébrales Traumatiques, et qui depuis sa chambre d’hôpital planifie un massacre de masse à distance. 

Bill et Holly devront faire face à une machination improbable mais efficace, mais aussi affronter leurs propres angoisses, devant l’inéluctabilité de cette fin de ronde.

Cette enquête policière, saupoudrée d’un soupçon de fantastique (Stephen King oblige!) garde un rythme soutenu et se dévore sans effort. On est content de retrouver les différents personnages et de suivre leur évolution, la plus spectaculaire et intéressante étant celle d’Holly, héroïne fragile et attachante, à l’intelligence redoutable. 

 

Livre papier

 

Livre numérique

Calpurnia ***

calpurniaTexas, été 1899. Calpurnia Tate, 11 ans, court la campagne, étudie les sauterelles, les lucioles, les fourmis, les opossums.  Affirme sa personnalité au milieu de six frères, à l'encontre de parents aimants mais conformistes, et se confronte aux difficultés d'être une jeune fille.  Apprend la cuisine, la couture et les bonnes manières, comme il se doit, mais préfère exercer librement sa curiosité insatiable.  Trouve un allié improbable en la personne de son grand-père, ingénieur fantasque supposé indifférent à l'égard de sa famille.  Partage avec lui ses enthousiames.

Et si la science pouvait ouvrir un chemin vers la liberté ?

Livre en papier

Livre numérique