Logo librairie Ecrivain Public

Les Pleureuses

couverture rose avec photo de l'auteurLa narratrice, séparée de son mari depuis six mois, sans que le mot "divorce" ait été prononcé, se voit sommée par sa belle-mère - avec laquelle les liens sont quasi inexistants -, de le rejoindre en Grèce parce qu'il ne répond plus à ses appels. Christopher fait des recherches pour un livre consacré aux rites du deuil et s'intéresse aux pleureuses. Sur les pas de son mari, hésitant encore à statuer sur le sort de leur relation, la narratrice va revivre leur rencontre, leur vie commune, leurs dissensions et s'interroger.

Subtile réflexion sur l'amour, le désir et le mariage, la responsabilité et les choix. Une réussite !

Version papier

Je suis Jeanne Hébuterne

couverture bleue avec photo de l'auteurAu sortir de l'académie Colarossi, en décembre 1916, Jeanne Hébuterne s'étale aux pieds de Modigliani. Elle a 18 ans, est une femme à la Botticelli, rousse et timide; il a 33 ans, est malade des poumons, génial, excessif, alcoolique, prince de tous les extrêmes. C'est le coup de foudre, ils ne se quitteront plus. Leur amour est passionnel, volcanique, incandescent, dévorant et fusionnel. Il les élève, les brûle et les foudroie. Il meurt de pneumonie le 24 janvier 1920, elle se défenestre enceinte de 8 mois, le lendemain, coquille vide sans lui. Magnifique autant qu'effrayant.

Version papier

Kong

couverture jaune photo de l'auteurMerian Cooper et Ernest Schoedsack se rencontrent en 1919, à Vienne, sur un quai de gare. L'entente est immédiate entre les deux hommes, deux soldats qui ont vu l'horreur. Ils se promettent de se retrouver. Chose faite en 1921, année de leur pacte : "C'est ça qu'on devrait faire : chercher les pires endroits du monde, la nature la plus sauvage, où les hommes se battent, survivent, en dépit de tout, et filmer !" Et les voilà partis de par le monde - en Turquie, en Perse, en Arménie, au Siam ... - à la rencontre des peuples nomades, libres et rebelles, avec cette volonté de dire le monde, d'inventer un langage neuf. Dans ce XXe siècle en marche, caméra à l'épaule, ils vont révéler la beauté du monde, autant que l'épouvante qu'il peut générer. Exaltés par l'aventure et la nouveauté, ils trouvent de nouvelles façons de filmer, pour rendre à la fois l'enchantement et la pire sauvagerie. Jusqu'à leur chef-d'oeuvre, véritable coup de théâtre à l'époque : sur les écrans, en 1933, le fameux "King Kong".

Un récit romanesque comme l'est la vie. Une verve narrative exceptionnelle, la richesse humaine, la passion de l'aventure sans cesse inventée ... C'est foisonnant, bouillonnant, inoubliable. Des hommes deviennent mythes, et les mythes disent le monde.

Version papier

 

Version numérique

Zabor ou les Psaumes

rue etroite entre deux batisses pays arabeVictimes de la jalousie de l'une des épouses d'Hadj Brahim, Zabor et sa mère sont exilés loin du village. Très tôt, il trouve refuge dans les livres et pour vaincre l'ennui il invente des histoires.. Grâce à l'apprentissage du français, il aura accès à l'intime et son expression. A presque trente ans, célibataire et encore vierge, il prend conscience du pouvoir des mots, de leur force de rébellion contre la mort. Il se rend compte qu'en écrivant les vies il les sauve. Quand il est convoqué pour garder le souffle de ce père qui l'a rejeté, il se demande que faire : sauver un monstre ?

Un roman-fable ensorcelant, baigné de magie et d'étrangeté sur nos héritages, notre libre-arbitre et le pouvoir de la création.

"Le destin est un cahier comportant des fautes que l'on peut corriger. Non, l'image n'est pas parfaite, je l'édicte autrement : nous sommes les mots d'un grand récit, consigné quelque part, mais nous sommes en quelque sorte responsables de nos conjugaisons. p.112

Version papier

 

Version numérique