Logo librairie Ecrivain Public

Les bottes suédoises

Les Bottes suédoisesFredrik Welin vit reclus sur une île de la Baltique dans une maison héritée de ses grands-parents. Un automne où le froid s'installe précocement, un violent incendie détruit entièrement la maison, ne lui laissant qu'une paire de bottes dépareillées. A l'aube de ses 70 ans, il se retrouve à nu, démuni d'un toit mais surtout de tous ces objets d'un passé lointain qui accompagnaient sa vie et la définissaient. Comment vivre encore ? pourquoi vivre encore ? et comment se réinventer ? Face au désastre, l'occasion lui est offerte de se retourner sur ses souvenirs et les évènements majeurs de sa vie : le choix idiot de devenir chirurgien pour plaire à son père; l'opération râtée qui a vu une jeune fille perdre son bras et l'a exilé sur son île; ses grands-parents taiseux, rudes qui lui ont montré une certaine image de l'amour; sa femme Harriet qui l'a quitté pour revenir mourir à ses côtés 40 ans plus tard, lui révélant qu'il a une fille; sa fille, Louise, qui a 37 ans et avec laquelle il ne sait comment dialoguer ... La présence de cette dernière et celle de Lisa, une journaliste venue pour un article sur l'incendie et avec laquelle une relation se noue, vont lui donner l'énergie pour croire en un avenir, un futur autre que la déchéance de la vieillesse ... une volonté de vivre et la conscience neuve de ne pas gaspiller le temps. Il gagnera de n'avoir plus peur de l'obscurité fatale.

L'ultime roman de l'auteur baigné de mélancolie parce qu'il nous dit la fuite du temps, l'inéluctabilité de la mort mais aussi le bonheur d'aimer. Un style lumineux comme un souffle de liberté.

 

Version papier

 

Version numérique

Vivre ensemble

Vivre Ensemble Couverture Déborah est séparée de Driss depuis un an. Leur fils Léo a l’adolescence radieuse, il est drôle et attachant. Pierre, lui, est un avocat militant. Une fois par semaine, il quitte Paris pour retourner à son Calais natal aider les habitants de la jungle. Il a lui aussi un enfant, Salomon : instable, colérique et peut-être même dangereux.

Déborah et Pierre sont au début de leur relation quand ils assistent, le 13 novembre 2015, à la fusillade rue Fontaine-au-Roi. Choqués, ils s’accrochent l’un à l’autre et, parce qu’il faut vivre intensément et le plus vite possible, ils décident dans la foulée de s’installer ensemble.

Pour Léo et Salomon le calvaire de la cohabitation commence. D’un incident à l’autre, Déborah voit l’euphorie du déménagement vaciller et la paranoïa la gagner tandis que l’actualité suit son cours : débat sur la déchéance de nationalité, démantèlement de la jungle et de nouveau un attentat, celui de Nice…

Dans ce roman à l’écriture légère, Émilie Frèche fait s'entremêler vivre ensemble et vivre-ensemble.

 

Version papier

 

Version numérique

Le pouvoir

Soudainement, aux quatre coins du monde, des jeunes filles développent un pouvoir. Ce pouvoir, qu’elles peuvent éveiller à volonté chez n’importe quelle femme, leur permet d’envoyer à n’importe qui de puissantes décharges électriques, provoquant ainsi de terribles douleurs pouvant aller jusqu’à la mort.

Cette situation inédite donne lieu à un changement majeur dans les rapports hommes/femmes. On conseille aux jeunes hommes d’éviter les filles, qui désormais avancent sans crainte. On sélectionne les meilleures d’entre elles pour les forces armées. Des révoltes éclatent partout dans le monde, la guerre s’installe. La lutte pour le pouvoir, éternelle histoire de l’humanité, prend une nouvelle direction…

Naomi Alderman signe ici un roman intense, une dystopie haletante, où les relations entre êtres humains ne dépendent finalement pas du genre, mais du pouvoir, et de la façon dont ceux qui le détiennent en font usage.  

 

Livre papier

 

Livre numérique

Les Vents noirs

couverture crème bandeau avec photo de désertLe lieutenant Verken s'est engagé pour fuir les mensonges de son père. Dans la bataille, il s'oublie; la Sibérie de 1920 l'oblige à être un autre. La guerre terminée, il se lance aux trousses d'Emile Thelliot, un archéologue de renom accusé de pactiser avec l'ennemi. Dans les vents noirs et ocres de l'Asie, il va vers nulle part avec ce but, qui deviendra une obsession. A fuir sa vie pour pouvoir vivre, peut-on rester debout ? On n'arrête pas la folie, quelle qu'elle soit.

Un roman au souffle épique qui nous emmène dans la sauvagerie des hommes, celle imposée, celle subie. Il nous dit également que, sans fondements, nous vacillons.

"Nous ne savons rien des vies des autres. Seul le soleil voit tout ... Ce désert est un grand livre et il garde tant d'histoires. Laissez-moi vous dire celle-là. Elle dit qu'en vérité, rien n'est jamais écrit. Elle est vraie, et elle est fausse. Comme toutes les autres ..." p.351

Version papier

 

Version numérique